THE REFUGE

LIBERTÉ, DELIRIUM et FLOODAGE

Un lieu de discussion et d'expression à la croisée
de tous les univers, ouvert à tous ceux qui ont
l'esprit assez dérangé pour oser pousser notre porte.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Zao Wou Ki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kagoo San
Manager tyranique
Manager tyranique
avatar

Race : hamster nain argenté à crinière châtoyante
Fun : Fun? Funny? lady o Funny! hououhou!
Devise : Plus j'avance vite, moins j'avance lentement. (auteur: Ambre)

MessageSujet: Zao Wou Ki   Dim 05 Juin 2016, 20:03

Hier, je suis allé voir à Martigny les oeuvres de Zao Wou ki, un peintre écossais (bon d'accord, chinois (mais naturalisé français)(...et mort à Nyon (sans doute d'ennui! ^^')







Il a beaucoup donné dans l'abstraction lyrique, terme que je connaissais pas avant l'exposition et je dois dire qu'on ne peut pas trouver de terme plus juste, car j'avais vraiment l'impression de me trouver devant des musiques matérialisées en images en contemplant ses toiles. J'ai beaucoup d'admiration pour ce travail qui est à mes yeux - sans vouloir faire trop pompeux (mais un peu quand même) - la quintessence de l'art. Car il ne s'agit ici plus que de ressentir, de se laisser aspirer par ces toiles, d'oublier ce que l'on sait pour s'abandonner à quelque chose de bien plus profond, d'universel. C'est un peu comme avoir trouvé le point G commun entre la nature et l'humain, cette intersection mystique.

En effet, ce que beaucoup de gens semblent oublier, c'est qu'il n'est pas nécessaire d'avoir fait un doctorat en histoire de l'art ou d'avoir une culture générale développée pour apprécier l'art en général et plus particulièrement ce genre d'oeuvres abstraites: il ne s'agit en fait que de se laisser aller à ressentir. En réalité, il vaut peut-être mieux oublier ce que l'on sait pour mieux s'abandonner au monde des émotions.

On pourrait penser qu'il est facile de prendre des grandes toiles et de faire des tâches de couleurs, mais pour ma part, je trouve que ça peut être au contraire la chose la plus difficile à faire. Déjà, à quel moment s'arrêter? Ensuite, comment y insuffler de l'émotion? Comment développer une composition sans pour autant que cela paraisse réfléchi? Je pense que ce qui est particulier chez ce peintre, c'est son bagage culturel chinois, en particulier l'art de la calligraphie et celui de la représentation de paysages, qu'on retrouve peut-être de façon involontaire dans ces toiles. Certaines abstractions semblent avoir une perspective, d'autres comme une ligne d'horizon. On ne peut s'empêcher de voir du concret dans l'abstrait, c'est dans notre nature humaine, et c'est peut-être d'ailleurs en ça qu'il y a quelque chose d'universel dans ces oeuvres, entre autres. Mais c'est surtout dans la composition qu'on ressent ce lien avec la peinture de paysage. Sa propre sensibilité et ce qu'il a acquis tout au long de sa carrière de peintre se retrouve dans ces toiles abstraites. Ce rapport spirituel avec la nature, on le ressent du fond des tripes.

Il y avait un piano couvert dans la salle d'exposition. Interpréter ces oeuvres au piano aurait été un trip d'enfer, mais bon j'avais pas encore bu pour pouvoir oser le faire(ce qui est étonnant puisqu'on était dans une ville qu'il s'appelle Martigny). En partant je n'ai pas pu m'empêcher de penser à la réalité virtuelle, à imaginer une sorte d'application permettant de pouvoir s'immerger dans ces peintures en mouvement, le tout en accord avec des musiques. Au départ, je me disais que ça pouvait être quelque chose de génial, puis en réfléchissant un peu plus, je réalisais que c'était totalement incohérent. Rien que de convertir ces peintures en numérique nous ferait perdre le coeur profondément humain de ces travaux. Ca n'aurait plus de sens!

_________________

"Docteur, vous avez bien enlevé les testicules mais je crois qu'il est mort" - Une chatte folle
"Pipi, le bipi du pipi c'est pibi" - Nyata qui chante une chanson
"Le monde est néant. Je suis absent.  Je suis un nihiliste pur et dur" - Le magicien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/ariadmusic
Herlock san
Glandeur nature
Glandeur nature
avatar

Race : Pirate de l'espace
Devise : Sous la bannière de la liberté !

MessageSujet: Re: Zao Wou Ki   Mer 08 Juin 2016, 13:51

Que te voilà philosophe ! T'as bu combien de verres ?

Je connaissais pas du tout cet artiste, mais ses œuvres sont intéressantes. C'est entre l'impressionnisme et l'abstrait. On peut ne rien y voir ou au contraire tout y voir : des paysages majestueux, un balais endiablé, des galaxies qui entrent en collision...
Je trouve ça très évocateur et ça rappelle les estampes comme tu dis, j'aime beaucoup. thumright

Tu as ma bénédiction pour nous en montrer plus ou nous faire découvrir d'autres artistes talentueux.

_________________
Je ne suis ni pour, ni contre... Bien au contraire ! (Coco, Luche pas Chanel)
J'ai toujours été pour les compromis, car compromis : chose dûe ! (Fucius, qui avait oublié d'être Con)
Rien ne sert de courrir. Non, ça sert à rien du tout ! (Jean-Marie de la Fontaine, affabulateur contant pour rien)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kagoo San
Manager tyranique
Manager tyranique
avatar

Race : hamster nain argenté à crinière châtoyante
Fun : Fun? Funny? lady o Funny! hououhou!
Devise : Plus j'avance vite, moins j'avance lentement. (auteur: Ambre)

MessageSujet: Re: Zao Wou Ki   Mer 08 Juin 2016, 15:23

Ah, je suis content que ces oeuvres te parlent à toi aussi.

Herlock san a écrit:
T'as bu combien de verres ?

Comme tu m’as démasqué!!! Razz
Bon et bien pour ma prochaine visite, je veillerai à bien boire après si cela peut me donner l'air d'être moins bête que je le suis!


_________________

"Docteur, vous avez bien enlevé les testicules mais je crois qu'il est mort" - Une chatte folle
"Pipi, le bipi du pipi c'est pibi" - Nyata qui chante une chanson
"Le monde est néant. Je suis absent.  Je suis un nihiliste pur et dur" - Le magicien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/ariadmusic
Herlock san
Glandeur nature
Glandeur nature
avatar

Race : Pirate de l'espace
Devise : Sous la bannière de la liberté !

MessageSujet: Re: Zao Wou Ki   Ven 10 Juin 2016, 12:48

C'est fou comme l'alcool peut aider à dire des choses profondes Razz
La difficulté est de trouver le bon dosage par contre.

_________________
Je ne suis ni pour, ni contre... Bien au contraire ! (Coco, Luche pas Chanel)
J'ai toujours été pour les compromis, car compromis : chose dûe ! (Fucius, qui avait oublié d'être Con)
Rien ne sert de courrir. Non, ça sert à rien du tout ! (Jean-Marie de la Fontaine, affabulateur contant pour rien)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kagoo San
Manager tyranique
Manager tyranique
avatar

Race : hamster nain argenté à crinière châtoyante
Fun : Fun? Funny? lady o Funny! hououhou!
Devise : Plus j'avance vite, moins j'avance lentement. (auteur: Ambre)

MessageSujet: Re: Zao Wou Ki   Dim 12 Juin 2016, 22:31

Oui il y a parfois des choses qu'il vaut mieux garder pour soi...
...un peu comme ces carnets intimes de l'adolescence. J'ai retrouvé dernièrement un carnet où j'écrivais mes pensées à l'époque, résumé:
"les humain cé tous dé méchant, cé le cancer de la terre paske ils polluent. k'ils aye tous creuver!"

..et je me sentais super intelligent à l'époque! embaras1

_________________

"Docteur, vous avez bien enlevé les testicules mais je crois qu'il est mort" - Une chatte folle
"Pipi, le bipi du pipi c'est pibi" - Nyata qui chante une chanson
"Le monde est néant. Je suis absent.  Je suis un nihiliste pur et dur" - Le magicien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/ariadmusic
Herlock san
Glandeur nature
Glandeur nature
avatar

Race : Pirate de l'espace
Devise : Sous la bannière de la liberté !

MessageSujet: Re: Zao Wou Ki   Lun 13 Juin 2016, 21:00

En même temps c'est pas faux, c'est simpliste, mais c'est pas faux.

_________________
Je ne suis ni pour, ni contre... Bien au contraire ! (Coco, Luche pas Chanel)
J'ai toujours été pour les compromis, car compromis : chose dûe ! (Fucius, qui avait oublié d'être Con)
Rien ne sert de courrir. Non, ça sert à rien du tout ! (Jean-Marie de la Fontaine, affabulateur contant pour rien)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Comtesse Mordicus
Biche Machiavélique Ultime of the Death
Biche Machiavélique Ultime of the Death
avatar

Race : Bricoleuse
Fun : plante des clous
Devise : Qui s'y frotte s'y pique

MessageSujet: Re: Zao Wou Ki   Mar 12 Juil 2016, 13:23

belle découverte,
le piano couvert de l'autre salle n'était pas celui de Joseph Beuys ??



œuvre qui pourrait également intéresser, mais à défaut d'être de l'abstraction lyrique, on est dans du figuratif muet !! fou4

_________________
"C'est un bonheur amer : on boit pour oublier la première gorgée" P.D.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemanoirmordicus.blogspot.com/
Kagoo San
Manager tyranique
Manager tyranique
avatar

Race : hamster nain argenté à crinière châtoyante
Fun : Fun? Funny? lady o Funny! hououhou!
Devise : Plus j'avance vite, moins j'avance lentement. (auteur: Ambre)

MessageSujet: Re: Zao Wou Ki   Dim 17 Juil 2016, 10:43

J'ai visité une rétrospective de Yayoi Kusama l'autre jour. De quoi m'essayer a une autre prose peut-être (mais seulement avec apéro).

_________________

"Docteur, vous avez bien enlevé les testicules mais je crois qu'il est mort" - Une chatte folle
"Pipi, le bipi du pipi c'est pibi" - Nyata qui chante une chanson
"Le monde est néant. Je suis absent.  Je suis un nihiliste pur et dur" - Le magicien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/ariadmusic
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Zao Wou Ki   

Revenir en haut Aller en bas
 
Zao Wou Ki
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE REFUGE :: Culture et société :: La zone ARTE-
Sauter vers: